Le filtre à sable : utilité et entretien

Le filtre à sable d'une piscine écologique

Tout d’abord, il faut savoir que le processus de filtration est encore plus essentiel dans le cas d’une piscine naturelle que dans celui d’une piscine traditionnelle, car l’écosystème a besoin d’être maintenu et peut finir par se dérégler à cause d’un organisme néfaste qui n’aurait pas été détecté à temps. Vigilance donc, il faut s’occuper de la piscine et de la filtration avec attention. Débarrasser la piscine des impuretés au fur et à mesure et installer un système de filtration à sable est plus que conseillé. Doublé à l’action des plantes épuratives, le filtre à sable est d’un grand intérêt.

Présentation

Le filtre à sable reste le moyen le plus exploité, tant pour les piscines traditionnelles que pour les piscines naturelles. En fonction du sable, il fournit une finesse de filtration qui peut varier de 20 à 30 microns. Il est installé au fond du bassin, afin de mieux réceptionner les dépôts qui sont infailliblement accumulés. Sa mission : éliminer les particules en suspension.

Comment ça fonctionne ?

L’eau pompée se sépare en deux grâce au filtre à sable : la majorité de l’eau est évacuée vers une chute d’oxygénation qui contribue à l’épuration de l’eau, quand une plus petite partie de l’eau est conduite vers un système de filtration naturel.

Concernant la forme, le filtre à sable est circulaire, est composé d’un cuve, fermée, qui contient du sable de différentes granulométries : l’eau usée arrive dans la partie supérieure, sous pression, passant par un diffuseur, qui va ensuite répartir cette eau sur toute la surface du milieu filtrant. Ainsi, l’eau va descendre verticalement et les débris vont rester pris dans le sable. L’eau finalement filtrée va ressortir par le bas, au travers d’un collecteur qui se trouve dans la partie inférieure de la cuve, et pour finir retourne dans le bassin.

Le sable utilisé est un sable de silice, il est disposé sur une couche de calibre plus gros (2 à 5 mm), en respectant les normes du fabriquant du filtre. La pompe de filtration doit être adaptée au volume de la piscine et au volume du filtre à sable. Cette pompe doit être sélectionnée selon le traitement d’eau utilisée.

Précautions supplémentaires

Il faut également insérer un « floculant » dans le système de filtration, cela permettra ainsi d’amasser les plus petites particules et les rendre plus épaisses, en tout cas assez épaisses pour qu’elles ne puissent plus passer au travers du filtre. Les flocons obtenus sont appelés les « flocs » et pour parvenir à les faire apparaître, il faut additionner un coagulant. Les produits utilisés peuvent être des sels d’aluminium et respecter le dosage préconisé par le fabricant.

Une autre solution peut être utiliser un media filtrant différent, qui évite de renouveler l’opération trop souvent. Ce composant peut être du zéolite ou du verre recyclé.

L’entretien

Une chose à savoir, c’est que le remplacement du sable dans le filtreur n’est pas une chose facile. Comme le filtreur et la cuve sont censés être cachés ils deviennent plus difficilement accessibles. De plus, le filtreur contient de nombreux petits composants qui peuvent se casser facilement au moment de la substitution.

En outre, il faut effectuer régulièrement un contre-lavage, car cela aide à faire remonter les débris retenus dans le filtre, empêchant qu’il se bouche. Ce contre-lavage doit être fait à partir du moment qu’une augmentation de la pression du filtre est observée. Quand elle atteint 0,3 ou 0,4 bars, par rapport à la pression du filtre propre, il est temps de faire le contre-lavage.

Cependant, l’utilisation de pré-filtre (comme mentionné zéolite ou du verre) permettent une absorption des résidus gras, les plus grands ennemis du filtre. Autre solution, sur dimensionner le filtre par rapport à la taille de votre bassin, même si cela représente un coût plus important ce sera une économie à long terme concernant la consommation d’eau et de produits de traitement.

Avant de changer le sable dans le filtre, il faut d’abord purger l’eau (sans tout inonder !). Il faut donc placer les 6 voies en position « fermée » et laisser l’eau se vider par le tout à l’égout, ou alors mettre un tuyau à la vidange du filtre. En laissant sécher le sable plusieurs heures, vous aurez plus de facilité pour ensuite l’enlever. Il faut être extrêmement précautionneux pour vider le sable avec un récipient petit, sinon vous risquez d’endommager de manière irréversible votre filtre. Vous pouvez ensuite remplir la cuve de sable et de gravier. La cuve ne doit être remplie qu’aux deux tiers, ce qui contribue à laisser passer l’eau et les résidus lors du contre- lavage.

Avantages du filtre à sable

  • Investissement accessible,
  • Coût d’exploitation moins élevé qu’avec d’autres filtres. (Le sable ne coûtant pas très cher, et dure longtemps, environ 7-8 ans),
  • Adapté à tous types d’eau et de bassins,
  • Nettoyage relativement facile.

Inconvénients du filtre à sable

  • Filtration la moins performante du marché,
  • Contre-lavages nécessaires qui entraînent une grande consommation d’eau,
  • Encombrement important,
  • Addition de produits chimiques nécessaire (floculants) visant l’amélioration du filtrage va à l’encontre de l’idée de piscine naturelle,
  • Ce type de filtration génère un bio-film sur la masse filtrante qu’il faut éliminer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *