Comment faire pour construire une piscine naturelle ?

piscine naturelle et écologique

Construire sa propre piscine naturelle et écologique n’est pas si difficile. C’est un bassin naturel et économique que vous allez pouvoir garder pendant un certain nombre d’années. Il constitue donc un meilleur investissement qu’une piscine traditionnelle. Cependant, il est important de savoir comment vous y prendre pour faire de votre jardin le plus bel espace de vie possible.

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ?

C’est une piscine biologique et écologique qui se compose de plantes aquatiques qui se fondent dans le décor de votre jardin.

Elle se divise en trois zones soit :

  • La zone de baignade : c’est une zone située au cœur du bassin. On installe généralement un filtre à sable, une écumoire, un compartiment de sédimentation mais également un filtre UV.
  • La zone de filtration : elle permet d’éliminer les substances toxiques qui se trouvent à l’intérieur du bassin. Elle abrite des plantes épuratrices qui participent à l’assainissement de l’eau.
  • La zone de régénération ou espace de lagunage : il faut ajouter au bassin des algues, des bactéries, des zooplanctons ainsi que des plantes aquatiques. Les plantes aquatiques absorbent le phosphore et l’azote. En revanche, les algues réalisent la photosynthèse.

Sélectionner le bon emplacement pour une piscine naturelle

Vous ne pouvez pas placer votre piscine naturelle et écologique n’importe où sur votre terrain. Il faut donc choisir stratégiquement l’emplacement pour profiter au mieux et dans les règles de votre étang de baignade biologique.

Voici donc ce que vous devez faire pour trouver l’emplacement idéal  :

  • Avant de construire votre piscine naturelle : il faut demander conseil à la mairie afin de savoir si la partie du terrain sur laquelle vous désirez mettre votre piscine biologique est constructible. En effet, vous avez besoin d’un permis de construire.
  • Vous devez réfléchir à l’exposition et à la localisation de votre piscine naturelle : il est important d’opter pour un terrain semi-ombragé qui est exposé au soleil mais avec quelques arbres. En effet, une forte exposition à la lumière du jour peut conduire à la prolifération d’algues.
  • Vous devez réfléchir à la localisation de votre piscine écologique : il n’est pas conseillé de construire sur un sol argileux ou sableux. Cependant, vous pouvez installer votre piscine sur un terrain plat ou sur un terrain en pente. L’avantage de ce dernier est qu’il permettra de mieux distinguer les différentes zones de votre piscine.

Si vous avez des doutes concernant l’emplacement de votre piscine naturelle, vous pouvez vous renseigner sur divers médias habitat comme Maisonnn. Ils vous donneront également des indications sur tout ce que vous devez savoir concernant les piscines naturelles et écologiques.

Suivre les étapes de construction d’une piscine naturelle

Pour construire une piscine naturelle, vous devez respecter un certain nombre d’étapes. Une fois réalisées, elles vont vous permettre de profiter pleinement de votre piscine au bout d »environ 4 mois après les travaux.

Voici les différentes étapes de construction d’une piscine naturelle :

  • Le terrassement et la stabilisation du sol :  vous devez vous servir d’une pelleteuse pour creuser dans le sol à des profondeurs différentes. Vous pouvez commencer par creuser une zone de baignade de 2 m. Vous pouvez ensuite creuser la zone de filtration et la zone de régénération. Ces deux espaces qui abritent les plantes doivent avoir une profondeur de 1,20 m. Chaque bassin devra être séparé par un mur de 10 cm sous la surface.
  • La pose d’une membrane d’étanchéité : la membrane d’étanchéité est un revêtement qui assure au bassin une certaine étanchéité et résistance. En effet, elle qui constituera le fond et les parois du bassin. Vous pouvez ensuite recouvrir le fond du bassin avec des graviers.
  • Le remplissage de la piscine : pour rester dans cette idée d’écologie, vous devez remplir votre piscine naturelle avec de l’eau de pluie.
  • Le bon choix des plantations de l’espace de lagunage : vous devez mettre à l’intérieur de cet espace des plantes qui filtrent l’eau en assimilant les matières organiques présentent dans l’eau. Vous pouvez déposer des potamots luisants et renoncules aquatiques qui vont apporter l’oxygène nécessaire à l’eau du bassin naturel.
  • L’installation d’une pompe : elle se place à un endroit profond du bassin pour permettre d’éviter une stagnation de l’eau.

Il n’y a rien de plus simple que de faire une piscine naturelle et écologique, il vous suffit de comprendre quelles sont les différentes zones d’une piscine écologique, les différents critères pour choisir le bon emplacement maïs également les étapes à suivre pour la construire le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *