Les inconvénients des piscines naturelles

17 avril 2010 par | Print Les inconvénients des piscines naturelles

Alors que mon site ne parle que des avantages infinis des piscines naturelles, il faut bien reconnaitre qu’il y a quelques inconvénients et j’ai essayer de voir quels pouvaient être les freins à l’adoption des piscines naturelles. En fait je n’ai trouvé que 2 inconvénients qui pourraient freiner les amateurs de piscine naturelle et je vais essayer ici de vous convaincre que ce ne sont pas vraiment des problèmes.

La température de l’eau.

C’est vrai que l’eau est plus froide dans une piscine naturelle que dans une piscine chauffée. Mais j’ai plein d’arguments pour contrebalancer cet inconvénient.

  • D’abord, alors que j’habite dans le nord de la France, la température de l’eau n’arrête pas les enfants qui profitent du bassin dès les beaux jours (voir cette vidéo).
  • Pour les frileux il y a aussi la possibilité de se baigner avec une combinaison néoprène (genre véliplanchistes – quelques dizaines d’euros…) et c’est d’ailleurs la voie choisie par ma femme.
  • Si vous faites des longueurs dans votre piscine, la température de votre corps vous fera vite oublier la relative fraicheur de l’eau.
  • Le système de la lagune, avec son eau peu profonde et la pouzzolane sombre qui emmagasine la chaleur font que les bassins de baignade biologiques sont naturellement plus chaud que les piscines ordinaires non chauffées.
  • Notez enfin que l’on s’habitue très bien au froid. Voir par exemple les pingouins de Dieppe qui se baignent dans la mer tous les jours de l’année.

Sur ce dernier argument, voici un reportage présenté par Jacques Martin en 1981 sur ces pingouins de Dieppe, avec madame Poulain (85 ans) qui se baigne.

retrouver ce média sur www.ina.fr

Marrant non ?

L’idée de se baigner avec les animaux.

Voilà donc quelque chose qui a l’air de dégouter pas mal de candidats à l’installation des piscines naturelles, biologiques et vivantes. En général, l’idée de se baigner avec des grenouilles et des têtards  ne pose pas de problème mais ce sont plutôt toutes les autres petites bêtes qui effraient.

Cet argument n’en est absolument pas un pour moi et comme je ne le comprend pas bien, je vais sans doute avoir du mal à trouver les bons arguments pour convaincre les récalcitrants et récalcitrantes.

  • D’abord, quand vous vous baignez dans la mer, là aussi vous vous baignez dans un milieu naturel qui abrite une vie grouillante  Et pourquoi ne pas voir les bains en eau douce de la même façon ?
  • Tous les animaux aquatiques se sauvent là où ils peuvent quand des êtres humains pénètrent dans leur territoire.  Ils sont aussi tous parfaitement inoffensifs pour les baigneurs.
  • De tout temps les êtres humains se sont baignés dans des eaux douces »vivantes » et ce qui n’a pas posé de problème pendant des millénaires n’a pas de raison de nous effrayer aujourd’hui non ?

Êtes-vous convaincus?

En tout cas je l’espère et ces quelques désagréments ne sont rien par rapport au plaisir de jouir toute l’année d’un bel espace aquatique naturel qui respecte la nature et est un refuge de biodiversité.

 

16 commentaires

  1. Dans une même région, j’ai remarqué une différence d’environ 5 degrés entre un étang naturelle et une piscine conventionnelle. Juste la différence de membrane et l’activité microbienne permettent d’avoir une eau plus chaude, sans système de chauffe eau, donc des frais de moins…
    Ici au Québec, la température peut atteindre 85-90 degré facilement en plein été, ce qui fait apparaitre certaines algues, mais lorsqu’on jouent avec la nature, il faut d’abord l’adopter, avec les + et les -!!

  2. Clem

    Bonjour,
    le coût
    l’entretien (les frais et le temps)
    la surface (plus importante)

  3. sss

    Une piscine naturelle municipale c’est possible ? J’ aimerais trouvez des exemples de piscine naturelles pour public . Quelles sont les lois ? ou s’adresser ?

  4. yann

    @SSS : il existe déjà des piscines municipales naturelles.Voir en particulier celle de Combloux. En France la réglementation n’est pas encore définie pour ce type de piscine.

  5. sss

    Bonjour je file jeter un oeil a Combloux. C’est preuve qu’il est temps de faire bouger les choses !

  6. Gilles Gravel

    J’ai une broue verte à la surface de l’eau, ça c’est une bonne raison de ne pas avoir de piscine écologique.

  7. Antsa

    1. Un des inconvénients des piscines naturelles est l’évaporation de l’eau. La succion des Plantes épuratrices de l’eau de la piscine, combiné à l’évaporation apporté par la chaleur et le Soleil, font de la piscine naturelle une source de vapeur certes invisible mais non négligeable. On a besoin de réajuster régulièrement le niveau de l’eau surtout dans les zones tropicales ou les zones où il fait plus chaud. La solution que je propose c’est de créer une cuve de réserve souterraine et de pomper l’eau à chaque fois qu’on en a besoin. Il faut tout de même mettre 2 marques de niveau pour limiter le maximum et le minimum du niveau de l’eau. Quand elle arrive au minimum, il faut impérativement y ajouter de l’eau de la cuve de réserve, et quand elle arrive au maximum, il faut arrêter l’addition de l’eau. N’oublier pas de remplir la cuve pendant les saisons de pluies.
    2. Un autre de ces inconvénient est la pluie. Quand la pluie tombe, cela chamboule tous le bassin qui se met à déborder. Si votre piscine est au raz du sol, il y a risque de contamination de bactéries inutiles avec le contact avec sol. Si elle ne l’est pas, le débordement peut envoyer toutes la microflore qu’il y a dans la piscine ailleurs. L’acidité de la pluie affecte le comportement des bactéries qui certains ne supportent pas un pH inférieur à 6. L’autorégénération de la piscine se trouve alors ralenti nettement. La solution ? J’ai pas encore trouvé mais à chacun d’essayer d’y remédier.

    Merci

  8. xavier

    bonjour
    que d’anneries……
    des bétises à la pelle, antsa

    dans ma piscine bio il n’y a pas d’evaporation
    je ne rajoute pas d’eau
    l’eau du toit est suffisante
    l’eau du toit ne derange pas mes poissons ni n’acidifie mon eau
    mon bassin deborde à chaques pluies et neige comme en ce moment et les bacteries sortent du bassin pour engraisser les pissenlits que je vais ramasser au printemps.. mais peut-etre que vous ne savez pas ce que c’est que des pissenlits!
    et les poissons ne meurent pas parce que nous nous baignons avec.
    et nous ne mourrons pas d’avoir été contaminés par les poissons.
    et il y a deux pompes qui fonctionnent 24/24 avec 120w/h plus un UVC de 75W/h donc moins qu’un frigo ou congelateur à 250W/h
    bassin de 17/8m avec 2m de profondeur
    et le chien quand il saute dans la piscine parce qu’il voit les poissons..quelle horreur!!!
    et les oiseaux qui viennent faire leur toilette tous les matins et les soirs!!quelle horreur!!!
    et les crapauds qui viennent s’accoupler chaque années..dégueux!!!!
    et les salamandres que j’ai vu l’année derniere

    et les petits gossent qui pissent dans la piscine chlorés pour voir si
    ça tourne au rouge?????
    z’avez qu’a aller boire votre verre de chlore à la santé de ceux qui boivent les microbes de leurs piscines bio
    vive la piscine bio!

  9. antsa

    Eh! Du clame Xavier j’ai pas dis que j’étais contre la piscine bio. Au contraire je suis pour à 100%. Mais juste que nous ne nous trouvons pas dans une même localité géographique. Là d’où je viens, il neige pas et donc on ne peut espérer une addition d’eau en hiver et en hiver comme en été, la température se trouve toujours à plus de 18°C. Anneries tu dis? Essaie d’en construire une dans un pays tropical et tu verras qu’en 6 mois, tu te retrouveras avec une piscine qui n’a que 40cm de profondeur et tes plantes seront depuis longtemps …(je te laisse imaginer). Ici la nature microscopique prolifère avec n’importe quelle eau à la moindre occasion. Il faut donc protéger la piscine du sol donc une inondation est à éviter. En France vous avez la neige, le sol ne regorge pas d’être vivant à cause du froid donc ton avis est erroné pour ceux qui sont dans le même cas que moi.
    Et une petite remarque « tu laisse tes gosses pisser dans ta piscine et ton chien s’y baigner? Wow. Quelle bonne éducation! »
    A part cela les petit animaux sont sympa dans une piscine « bio » mais les déjections de poissons font proliférer les algues filamenteuses qui risquent de créer une eutrophisation. L’UV bande C n’est pas très écologique pour les enlever, il est nocif pour les yeux en cas contact (quelques secondes suffisent, donc dangereux), et tue les bactéries utiles du bassin. La solution la plus habile contre ces algues c’est l’ « Ultrason ». Un son très aigu inaudible d’une fréquence de 20 à 40 KHz créant le phénomène de « cavitation » qui élimine uniquement les algues filamenteuses et ne gène aucunement la vie des autres être du bassin. On n’en a besoin que lors d’apparition d’algues et son utilisation ne dure que 2 semaines. Il ne faut pas mettre de poissons sinon les algues vont reprendre le dessus. Une fois utilisé, le matériels peut être rangé, loué ou emprunté pour que tout le monde puisse en profiter (Le poisson donc est une stupidité dans une piscine bio sauf si c’est fait pour).
    L’acidité de la pluie gène un peu certain végétaux mais bon, pour palier à ce problème le nombre de plante pourrait être augmenter. L’eau distillée (qu’est l’eau de pluie) attire le gaz carbonique (CO2) qui le rend plus acide encore. Ce n’est pas un réel inconvénient mais il faut beaucoup plus de plante oxygénante et plus de lumière solaire dans ce cas.
    Et comme nous tous: « Vive la piscine bio 😉 « 

  10. archier

    une question à poser, question qui va faire bondir les écolos « pur et dur », mais ne pourrai t’on pas chauffer un piscine naturelle ? j’habite en Bretagne nord…
    bien sur je ne demande pas une eau à 28°, mais juste à 20, 21 ou même 22… permettant d’utiliser le bassin en juin ou septembre par exemple( et même parfois en juillet et aout, tout simplement !!)
    je ne suis pas sur que cela porterai trop atteinte à l’équilibre du bassin, mais je n’ai trouvé aucun avis sérieux et argumenté pour ou contre cette idée.

  11. carole

    Bonjour
    Nous avons fait faire une piscine selon le procédé Teichmester en Aout 2009 a côté de Salon de Provence. Dès le printemps 2010 des soucis , nous avons insisté , néanmoins dès que la température atteint 25 °c rien ne va plus , les algues se développent et l’eau sent auvais . Nous avons revu avec Teichmester , ils ont finis par revoir les plantations et 3 mois après même galère. ans que nous galerons malgré le passage d’autres sociétés qui créent des bassins bio .Résultat personne ne peut nous garantir la qualité de l’eau. moralité on passe 1 heure chaque jour à nettoyer et la piscine est toujours sale et parfois la qualité de l’eau ne nous permet pas de nous baigner. Notre seulle solution tout casser pour refaire du conventionnel sachant que la po=iscine a déjà couter 50 000 € . Bonne chance a ceux qui veulent tenter l’experiencemoi j’abandonne. Et pourtant bio a fond depuis 30 ans

  12. Bonjour
    Nous avons fait faire une piscine selon le procédé Teichmester en Aout 2009 a côté de Salon de Provence. Dès le printemps 2010 des soucis , nous avons insisté , néanmoins dès que la température atteint 25 °c rien ne va plus , les algues se développent et l’eau sent auvais . Nous avons revu avec Teichmester , ils ont finis par revoir les plantations et 3 mois après même galère. ans que nous galerons malgré le passage d’autres sociétés qui créent des bassins bio .Résultat personne ne peut nous garantir la qualité de l’eau. moralité on passe 1 heure chaque jour à nettoyer et la piscine est toujours sale et parfois la qualité de l’eau ne nous permet pas de nous baigner. Notre seulle solution tout casser pour refaire du conventionnel sachant que la piscine a déjà couter 50 000 € . Bonne chance a ceux qui veulent tenter l’experiencemoi j’abandonne. Et pourtant bio a fond depuis 30 ans

  13. Une chose que je n’ai pas aborder , 2 pompes tournent 24h/24h du 1 er janvier au 31 D2cembre cout moyen 150 € d’electricite pour la piscine 63 m3 moralite coté écologique c’est loin d’etre réel!

  14. Denis

    Bonjour,

    Le témoignage de Carole est éclairant.
    Actuellement en réflexion sur la nature de ma future piscine (conventionnelle ou bio), je suis très sceptique sur la réussite d’une piscine naturelle dans le sud est où j’habite également. L’ennemie de la qualité de l’eau est en effet la chaleur, ce qui s’observe déjà dans des piscines conventionnelles chlorées au dessus de 25°. Si l’eau n’est plus traitée « chimiquement », je vois mal comment dans les régions où il fait plus de 30° le jour et 20° la nuit elle pourrait demeurer acceptable pour la baignade, sans parler de l’aspect cloaque et des odeurs, malgré tous les efforts des plantes. On peut du reste observer que ce concept est issu de pays au climat plus frais et donc « naturellement » moins exposés à la prolifération des algues.
    Bref, je crois qu’il est illusoire de miser sur ce concept dans le sud de la France, sauf peut-être en altitude.
    Mais si certains ont des expériences contredisant mon intuition, qu’ils n’hésitent pas à en faire état !

  15. Bonjour,

    Pour répondre à Denis, nous avons un bassin de baignade naturelle dans le Var où la température de l’air est au dessus de 30 degrés depuis plus de 2 mois. Tout simplement l’été dans le sud.
    Le bassin a 4 ans et on s’y baigne tous les ans. Nous avons des meublés de tourisme donc la fréquentation de la baignade est élevée durant toute la saison estivale.

    Certes la chaleur et le soleil favorisent l’apparition de petites algues sur les parois et sur le fond de la piscine, mais un peu d’huile de coude et un robot suffisent à la maintenir propre. Sans ça l’eau est toujours claire et pure.

    Concernant l’évaporation, je suis du même avis qu’Antsa. Nous ne sommes pas dans un pays tropical mais du soleil 360 jours/an signifie évaporation. Donc oui nous devons remplir le bassin en moyenne tous les 2 jours durant les mois chauds. C’est un inconvénient mais c’est nécessaire au bon fonctionnement de la biodiversité de ce bassin.

    Nous sommes très contents de ce bassin où nous pouvons y passer des heures. C’est reposant, naturel et plaisant pour les yeux.
    Il a été créé par « Couleur Jardin ». Le lien apparait sur notre site où vous trouverez quelques photos. Sinon RDV sur notre page FB :

    Comme quoi rien n’est impossible, et vive la piscine bio, à 100% !!! 🙂

  16. Yoris

    Bonjour Lidwine,
    Serait-il possible ou indiscret d’avoir les domentions et un ordre de prix?

    Merci, cordialement.

Trackbacks

Réagissez