Choix de la technique de terrassement.

14 octobre 2008 par | Print Choix de la technique de terrassement.
Dans ma terre (limon compact) le plus pratique est la fourche bêche

Dans ma terre (limon compact) le plus pratique est la fourche bêche

Pour ma part j’ai fait tout mon terrassement à la bêche. Dans une terre qui ne contient pas trop de pierres ce n’est pas trop compliqué. Sans travailler ni très intensément ni très longtemps j’ai du extraire en moyenne 1 mètre cube par jour. Cette technique présente de nombreux avantages :

  • Technique la plus écologique car ne consomme pas d’énergie ni fossile ni nucléaire, que de l’huile de coude.
  • Permet de faire des trouvailles amusantes (pour ma part plusieurs restes de pipes en argile, un petit bénitier en porcelaine et un jeton très rare (?) avec inscrit coté face « société de consommateur » et coté pile « Roubaix – un pain » – sans doute un jeton de rationnement et probablement du XIXe siècle – voir ces trouvailles).
  • Permet de prendre son temps et de faire murir un projet qui ensuite marquera le jardin pour plusieurs années.
  • Pas de compactage du sol lié au passage des engins de terrassement.
  • Pas de problème d’acheminement des engins sur les lieux du trou (donc pas d’arbres ou de structures à abimer…)

Terrassement mécanisé.

Le seul avantage, par rapport au terrassement manuel est d’aller beaucoup plus vite.

Vous pouvez faire appel à un entrepreneur qui viendra avec son matériel et saura sans doute creuser le trou en quelques heures ou louer vous-même une pelleteuse.

Attention aux mini pelleteuse qui n’ont pas un bras assez long pour creuser très profond. En plus, si vous descendez la pelleteuse dans le trou, pensez à une technique (rampe de terre…) pour pouvoir la sortir. Enfin, je ne sais pas si ce type d’engin se manipule facilement, il faudra sans doute compter sur une phase d’apprentissage.

 

Réagissez