Avantages d’une piscine naturelle

15 février 2009 par | Print Avantages d’une piscine naturelle

Glaieul_des_marais_fuschia.jpg

J’ai essayé de trouver quelques raisons pour expliquer mon intérêt pour ce type de piscines. Vous allez voir, les avantages sont très nombreux (et la liste n’est pas exhaustive) :

  • Volonté de ne pas utiliser de produits chimiques pour maintenir l’eau propre.
  • Qualité de l’eau. Ma femme prétend que sa peau est adoucie par la baignade, au contraire des bains dans les piscines municipales classiques.
  • Aspect esthétique. Une piscine écologique a l’air d’un plan d’eau naturel. C’est la poursuite d’un jardin tandis qu’une piscine normale crée une rupture avec le jardin environnant.
  • Le plaisir d’écouter le champ des grenouilles le soir au printemps et au début de l’été (une des raison principale pour ma femme).
  • La biodiversité du jardin est augmentée tandis qu’une piscine chlorée est, en fait, un milieu stérile.
  • Les oiseaux et les libellules font aussi partie des animaux qui pourront profiter de votre nouvelle piscine.
  • Frais d’entretien réduits au minimum. Il suffit de rajouter de temps en temps de l’eau en été (cela dit, dans certaines contrées cela peut revenir assez cher…).
  • Pas de nécessité d’avoir un système de filtration et de renouvellement de l’eau. Les plantes et les animaux s’occupent de tout. Un système de filtration peut être installé mais ce n’est pas obligatoire si vous n’utilisez pas intensément votre piscine.
  • Le plaisir de se pencher au bord de son bassin et d’observer les insectes (notonectes, gerris, dytiques, larves de libellules, grenouilles et têtards, tritons, escargots d’eau, gammares) qui l’habitent est infini.
  • Le plaisir de jardiner dans une nouvelle dimension (c’est un peu trop lyrique mais c’est vrai). Voyez par exemple mon premier article sur ce Glaïeul des marais.

grenouille_10.jpg

Maintenant que je vous ai convaincu de l’intérêt de ce type de baignade, je vous encourage à commencer par une petite explication sur le principe de fonctionnement d’une piscine écologique.

,

 

25 commentaires

  1. Bonjour et merci pour l’ensemble du reportage !

    Plus que convaincu du bienfait de la piscine écologique, j’ai décidé de transformer ma piscine traditionnelle (jusqu’ici traitée à l’oxygène actif) en bassin aquatique naturel.

    Habitant dans le Var, ma plus grande difficulté est d’implanter les bonnes plantes dans la zone de lagunage… Alors, j’ai commencé il y a 2 ans avec des bassins à poissons et je suis très content également du résultat !

    Amitiés,

    Christian

  2. Eva

    Bonjour,
    Nous sommes quatre lycéens en première scientifique et dans le cadre de travaux pratiques encadrés nous avons choisi comme sujet : les piscines écologiques.
    Au cours de ces travaux, nous devons réaliser une expérience, et nous avons choisi, naturellement, de recréer à petite échelle et assez « schématiquement » une piscine écologique. Nous avons donc pour idée de créer deux « bassins » : l’un avec uniquement de l’eau (ce qui se rattacherait à la partie baignade de la piscine), et un autre « bassin » contenant des plantes oxygénantes et épuratrices. Ces deux bassins, étant reliés par une pompe, qui conduirait l’eau de la partie baignade vers le bassin avec les plantes, celles-ci filtrant l’eau qui serait ensuite renvoyée par un système « d’écoulement » de l’eau dans le premier bassin. Notre seul problème (pour l’instant) reste celui des plantes. En effet après avoir parcouru nombre de sites, nous nous retrouvons devant une liste colossale de plantes (aux noms barbares) sans savoir lesquelles choisir. C’est pourquoi je me permets de demander conseil ici, engagée par le détail et la netteté des articles. La réelle question dans tout cela est donc : quelles plantes épuratrices et oxygénantes seraient les plus adaptées dans cette expérience, vis-à-vis de la taille notamment de celle-ci qui ne doit pas être trop grande ? Et est-il nécessairement obligatoire d’inclure, je parle ici pour notre expérience qui n’est que la vague reproduction d’une piscine écologique, un quelconque organisme animal ?
    En attendant une réponse, et en espérant avoir était un minimum claire.

    Cordialement.

    Eva.

  3. Félicitations pour le blog et articles!

    Très bonne présentation!

  4. Bauduin

    Madame, Monsieur,

    Je m’appelle Marie-Charlotte BAUDUIN. Je suis élève en Terminale S à l’institut de Genech dans le Nord (59).

    Dans le cadre de la spécialité ATC(Agronomie Territoire et Citoyenneté), les élèves doivent rédiger un « mémoire ».

    La problématique du rapport doit répondre à au moins deux des trois critères qui sont : aménagement du territoire ou du paysage, environnement et agriculture. Pour cela, je dois réaliser un dossier comprennant un cas concret : la rencontre des spécialistes et la visite d’une installation.

    J’ai choisi le sujet des piscines écologiques pour plusieurs raisons : j’aime les jeux d’eau et les sports aquatiques. Je suis sensible à l’harmonie entre l’écologie et l’intégration d’un piscine dans un milieu naturel existant.

    Pour la rédaction du dossier, j’aurais besoin d’un échange, d’une visite et toute la documention que vous voudriez bien me laisser à disposition.

    Vous trouverez ci-après toutes mes coordonnées, j’ai de plus le soutien de mes parents pour les déplacements nécessaires à l’étude d’un cas.

    Adresse retirée pour que tu ne sois pas embêtée par des spammeurs

    Je vous remercie d’avance de l’intérêt que vous prendrez à la lecture de ce courriel et je me tiens à votre disposition pour tous compléments d’information.

    Très cordialement,

    Marie-Charlotte BAUDUIN

  5. PENNE Romain

    Tout comme Marie-Charlotte BAUDUIN, je me penche actuellement sur un mémoire concernant les piscines naturelles (ou piscine biologique). Je suis actuellement en formation d’ingénieur de l’aménagement paysager de l’espace et j’aurais besoin de toutes les informations techniques à savoir sur ce procédé de piscine écologique.

    En ce sens, j’aurai besoin de toutes les informations que vous pouvez me transmettre, et si possible, les plus « complexes » possibles (ou plutot « Poussées » dirons nous)…Ex : le processus biologique intervenant dans le bassin, comment l’équilibre se crée, la biodiversité qui s’y crée, le processus technique de réalisation avec tous les détails techniques,…

    En ce qui concerne votre site, il est vraiment clair et très intéressant…Merci !

    En vous remerciant d’avance, je vous prie de croire en mes salutations distinguées !

    PENNE Romain.

  6. admin

    Merci pour les compliments.
    Malheureusement, je ne vais pas pouvoir vous aider beaucoup. Tout le « matériel » que je possède est exposé sur ce site.
    Je suis en train d’essayer de trouver un oxymètre / ph-mètre pour faire quelques mesures et publier quelques observation mais cela risque de prendre beaucoup de temps.

  7. Réaliser sa piscine naturelle pour 3000€ seulement, c’est ce qu’on réaliser quelques particuliers.
    C’est ici :
    http://go.yococ.geepe89.1.1tpe.net

  8. Bauduin

    Bonjour,

    Ici Marie-Charlotte BAUDUIN, je tenais à vous informer que je commence mon dossier et discute en ce moment avec mon professeur de scécialité de la problématique. D’ailleurs permettez vous que votre nom (pour le cas concret) apparaissent dans la problématique (il s’agirait juste de dire que j’ai étudié votre cas pour les piscines écologiques) ? Je vous tiendrai au courant de l’avancée dans mon rapport, et pourrai même si vous le désirez vous envoyer, une fois mon projet fini, une copie de celui-ci.

    Cordialment,

    Marie-Charlotte BAUDUIN

  9. yann

    Pas de problème pour que tu utilises mon nom dans ton dossier. A bientôt.
    Yann

  10. yococ , on parle de piscine naturelle pas de bauge,soyez sérieux,les pros de nos métiers ne font pas 72000euro de marge,comparons ce qui est comparable,si c’était si simple
    vincent

  11. ben

    bonjour,
    j’ai actuellement une maison sur un terrain bénéficiant d’une marre de 600m2(eau de pluie de ravinage). J’aimerai y crée une piscine naturelle quelle sont les impératif: curage, bache, plante, les niveaux de profondeur……
    Merci

  12. La piscine écologique est avanteuge sur de nombreux points de vue et pardessus tout elle sauvegerde notre environnement, si précieux…

  13. mathieu

    supert comme piscine!!!!

  14. Pour info, le formulaire de contact ne marche pas, erreur 404:
    http://piscines-ecologiques.net/contact/

  15. zouky

    Comment est effectué la qualité de l’eau? Faites vous des prélèvements, tous les combien?
    Je suis un professionel dans la qualité des eaux, lorsque je regarde votre vidéo je suis inquiet pour la santé des baigneurs!

  16. chalazion

    Bonsoir,
    Je suis lycéen en première scientifique et dans le cadre de travaux pratiques encadrés nous (moi et deux camarades) avons choisi comme sujet : les piscines écologiques.
    Nous devons réaliser une expérience et nous avons choisi de recréer à petite échelle une piscine écologique. Nous avons donc pour idée de séparer un aquarium en 2 afin de créer 2 bassins : l’un avec uniquement de l’eau (partie baignade) et l’ autre contenant des plantes oxygénantes et épuratrices. Ces deux bassins seraient reliés par une pompe qui conduirait l’eau de la partie baignade vers le bassin avec les plantes (qui filtrent l’eau) et serait ensuite renvoyée par un système d’écoulement de l’eau (cascade) dans le premier bassin. Nos problèmes : faut-il séparer le bassin en 2 ou en 3 parties (zone baignade, zone assez profonde pour pouvoir installer des nénuphars et des plantes oxygénantes, zone moins profonde pour installer les plantes épuratrices sur du pouzzolane) ? Et que faut-il mettre au fond de la zone plus profonde (également pouzzolane) ? Il existe différente grosseur (concassé , gravier…) de pouzzonlane lequel faut-il prendre ? Nous avons un aquarium de 100 l, faut-il le remplir à moitié (plus ou moins) ?
    Nous avons pensé y mettre 4 sortes de plantes aquatiques (une qui sort de l’eau, une qui flotte et une submersible et une oxygénante). Nous voulions une cératophyllum, une élodée, un iris nain et un nénuphar nain, mais à cet te période de l’année on ne trouve plus de plantes aquatiques en jardinerie . Pour le moment nous avons une élodée , une laitue et une jacinthe d’eau . Egalement une myriophile et une carex : seulement gros problème elles sont en pot avec de la terre, alors comment faire puisqu’il faut les mettres dans la pouzzolane ?
    Pouriez vous nous indiquer d’autres plantes épuratrices et oxygénantes qui seraient adaptées dans notre expérience et qu’on puisse encore trouver (elles ne doivent pa être trop grande) ?
    Pour la rédaction de notre dossier, nous pensions visiter une piscine déjà réalisée. Connaîtriez vous des adresses en alsace ? Auriez vous de la documention à nous transmettre pour la réalisation écrite du dossier ? Nous avons de la physique/chimie à inclure dans le dossier, pourriez vous a cet effet nous explquer ou nous trnsmettre de la doc explicative à ce sujet ?
    D’avance merci mille fois

  17. antoine

    Bonjour, Chalazion, nous avons le même sujet de TPE et je dois dire que l’on se pose, mon équipe et moi, les mêmes questions.
    Avez vous eu des réponses à vos questions ?
    Merci de répondre au plus vite, le temps presse.

  18. chalazion

    Salut antoine,
    J’ai fait la maquette, donc un aquarium 100 l, divisé en 3 par une plaque pvc collé avec de la colle à joint. Un bassin est plus haut que l’autre ( bassin plante) dons l’eau tombe en cascade dans l’autre pour oxygéner l’eau. J’ai mis de la pouzzonlane (en gravier) au fond pour la partie plante. Dans un bassin j’ai planté directement dans la pouzzonlane une élodé, une myriophylle dans l’autre des carex. Pour les plantes en pots j’ai enlevé la terre et bien lavé (mais attention au racine). J’y ai mis des plantes flottantes jacinthe d’eau et laitue d’eau. L’autre partie représente le bassin baignade. Une pompe ramène l’eau de ce bassin vers le bassin plantes. On peut également regouper les plantes dans un seul basin (donc 2 parties en tout car c’est souvent le cas des piscines grandeur réelle. C’est en marche et j’espère que ça réussira. Bonne chance à toi aussi.
    Chalazion

  19. Dref31

    Bonjour,
    nous faisons aussi le TPE mais nous n’avons pas encore fait les bassins car nous avons aussi des problemes sur certains points:
    – les plantes à utiliser ( lesquelles, où les trouver) et l’installation du bassin.
    -une pompe simple utilisée d’habitude pour un aquarium pour poissons suffira-t-elle pour cette expérience ?
    – quelle quantité de puzzolane pour un aquarium de 100L ?
    merci de répondre aussi au plus vite pour les même raisons 😉

  20. Merci pour cet article, çà donne vraiment envie de se lancer!
    Moi c’est surtout l’aspect « proche de la nature » (faune/flore) qui m’intéresse avec les piscines naturelles. On peut voir des photos de ta piscine sur le blog?
    Bonne continuation.

  21. zouky

    Le 19 Novembre 2010 j’ai posé une question claire dans ce forum. L’absence de réponse me laisse songeur. N’oubliez jamais que l’eau est la base des maladies les plus graves. Il me semble donc très important de nous expliquer comment vous contrôler la qualité de l’eau de votre piscine. Je n’ose même pas imaginer que vous ne faites pas de contrôle! Je pense que ce domaine intéresse tous vos lecteurs.

  22. Diane

    L’insistance de M. Zouky me laisse songeuse autant que lui mais pas pour les mêmes raisons !? Pour quelles raisons faut il toujours faire de la peur des maladies un principe inéluctable et tout contrôler ! Je vis dans une région pleine d’étangs sans surveillance ni contrôle sanitaire aucun et les enfants du village s’y baignent tout l’été sans souci.
    Si j’avais une piscine écologique, je serais bien rassurée que mes enfants s’y baignent même sans « mesures de l’eau » puisque je saurais que je n’y déverse aucun déchet, ni huile de vidange, ni produit chimique ou autre qui peuvent être déversés dans les étangs libres… que de l’eau de pluie et à la limite une mise à niveau avec l’eau du robinet « hautement contrôlée » ! Que dire des piscines particulières standards pleines de chlore, d’anti eau verte, de floculant… je pense que ces produits chimiques restent beaucoup plus dangereux que de l’eau de pluie régulée par la nature !

  23. Galo

    Bonjour, je suis élève en première scientifique. J’ai un dossier à réaliser sur les piscines naturelles et je dois trouver des illustrations pour le rendre plus avenant. Pourrais-je utiliser les vôtres ?
    En l’attente de vôtre réponse, merci d’avance.
    GALO Mae.

Trackbacks

Réagissez